BERNARD (É.)


BERNARD (É.)
BERNARD (É.)

BERNARD ÉMILE (1868-1941)

Peintre lillois qui vient à Paris en 1881 et fréquente l’atelier de Cormon où il rencontre Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Exclu de l’atelier en 1886, Émile Bernard voyage en Normandie et en Bretagne, fait la connaissance de Schuffenecker, puis, lors de son retour à Pont-Aven en 1888, se lie durablement avec Gauguin. Après des débuts impressionnistes et pointillistes, c’est l’élaboration en commun d’un nouveau style qui s’appuie surtout sur l’exemple des primitifs et des artistes japonais: dessin simplifié, surfaces cernées, couleurs pures, recherche de cadrages originaux. C’est la naissance de l’école de Pont-Aven ou école synthétiste, dont Gauguin et Émile Bernard sont les initiateurs, et qui se manifeste l’année suivante à l’Exposition des peintres symbolistes et synthétistes au café Volpini. Émile Bernard est ainsi à l’origine d’un mouvement décisif pour les dernières années du siècle. Son œuvre propre a toutefois quelque chose de plus sec et de plus forcé qui la met sensiblement en retrait de celle de Gauguin (Bretonnes aux ombrelles , musée d’Orsay, Paris; Madeleine au bois d’amour , musée d’Orsay, 1888). Le départ de celui-ci pour Tahiti en 1891 mettra d’ailleurs fin à une amitié orageuse. À partir de là, l’œuvre de Bernard prend une orientation différente, plus idéaliste et mystique (participation à l’Exposition des nabis en 1892 et en 1893 et au premier Salon rose-croix), et moins soucieuse d’une forme moderne: le peintre se réfère de plus en plus à l’art byzantin et médiéval, plus tard à la peinture italienne de la Renaissance, pour condamner l’évolution de l’art contemporain (Réflexions d’un témoin de la décadence du Beau , 1902). Il faut toutefois souligner l’importance de son prosélytisme en faveur de l’art de ses amis Van Gogh et Cézanne (sur lequel il nous a laissé des Souvenirs et dont il a publié des lettres fondamentales en 1907) et signaler, à côté des travaux plus académiques, l’intérêt de ses gravures sur bois, publiées notamment dans L’Ymagier , périodique qui paraît d’octobre 1894 à juillet 1896.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bernard — Bernard, St …   Philosophy dictionary

  • Bernard — als eine Variante des Namens Bernhard (in der überlieferten Bedeutung „bärenstark“) ist ein Familienname und ein männlicher Vorname. Bernard ist der Familienname folgender Personen: Al Bernard (1888–1949), US amerikanischer Vaudeville Sänger… …   Deutsch Wikipedia

  • BERNARD — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Bernard et Saint Bernard. Bernard est un nom propre qui peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Bernard — Bernard, Claude * * * (as used in expressions) Albinus, Bernard Siegfried Baruch, Bernard (Mannes) Berenson, Bernard Bernard, Claude Henriette Rosine Bernard Bosanquet, Bernard Bernard Schwartz De Voto, Bernard (Augustine) Foucault, Jean (Bernard …   Enciclopedia Universal

  • BERNARD (C.) — Quand il monte à Paris en 1834, Claude Bernard rêve de publier un drame en vers. Le sort en décidera autrement et l’influence de Magendie fera le reste. Dépassant l’empirisme de son maître, Claude Bernard est le créateur d’une méthode… …   Encyclopédie Universelle

  • Bernard I — (or Bernardo, Bernhard) may refer to:* Bernard of Septimania, also known as Bernard I of Toulouse (born 795) * Bernard I of Poitiers (died 844) * Bernard I of Armagnac (died 995), called the Suspicious , first duke of Armagnac * Bernard I William …   Wikipedia

  • BERNARD (T.) — BERNARD PAUL dit TRISTAN (1866 1947) Ami de Jules Renard, d’Alphonse Allais, de Courteline, de Lucien et Sacha Guitry, Tristan Bernard fait partie de ces figures qui ont marqué la vie parisienne durant toute la première moitié du XXe siècle. Plus …   Encyclopédie Universelle

  • Bernard II — (or Bernhard, Bernardo, c) may refer to:* Bernard II of Toulouse (died 877) * Bernard Plantapilosa (died 885), called Bernard II of Auvergne * Bernard II, Duke of Saxony (died 1059) * Bernard II Tumapaler of Gascony (died 1064x1090) * Bernard II… …   Wikipedia

  • BERNARD (S.) — BERNARD SAMUEL (1651 1739) Appartenant à une famille protestante d’artistes parisiens, Samuel Bernard se convertit au catholicisme après la révocation de l’édit de Nantes. Son père était un peintre en vue qui travaillait pour l’aristocratie… …   Encyclopédie Universelle

  • Bernard — m English and French: from a Germanic personal name composed of the elements ber(n) bear + hard hardy, brave, strong. This was the name of three famous medieval churchmen: St Bernard of Menthon (923–1008), founder of a hospice on each of the… …   First names dictionary